La double inconstance de Marivaux

©Laurencine Lot
Jeudi 15 Mars 2018 - 20:30

 

Le Prince aime Silvia, sa sujette, qui aime Arlequin, le naïf paysan. Les voici tous deux à la cour sur ordre du souverain. Séparés, ils sont l’objet de toutes les attentions, de toutes les flatteries. Le Prince se désespère car la loi lui interdit de faire violence aux filles de son royaume. Il lui faut donc gagner, d’une manière ou d’une autre, le cœur de Silvia et persuader Arlequin de lui céder sa fiancée… Aimer, jouer, manipuler, La double inconstance, comédie en trois actes jouée pour la première fois en 1723, reprend avec intelligence et délicatesse les caractéristiques des pièces de Marivaux.

« Drôle d’histoire, drôle de manipulation. Et drôle d’atmosphère paradoxale que celle de ce théâtre marivaudien, qui semble suspendu dans un entre-deux onirique et qui, pourtant, met en scène avec une confondante minutie le comportement d’êtres humains qui nous ressemblent étonnamment dans leurs élans et leur naïveté comme dans leurs rodomontades et leurs insignes faiblesses. » - René Loyon, metteur en scène

 

Dramaturgie de Laurence Campet

Avec Jacques Brücher, François Cognard, Marie Delmarès, Augustin Passard, Hugo Seksig, Cléo Sénia, Natacha Steck

Coordonnées : 
Théâtre Pierre Fresnay
Rue Saint-Flaive prolongée
95120 Ermont
Repères : 

Théâtre classique – durée : 1 h 50 – dès 15 ans 

Tarif plein : 25 € - Tarif réduit* : 21 €