Sécheresse : restriction des usages de l'eau

©Alison Cornford/Adobe Stock

En raison de l’aggravation de la sécheresse, le Préfet du Val-d'Oise a pris un arrêté préfectoral de restriction d’usage de l’eau applicable sur les versants Plaine-de-France et Parisis où le seuil d’alerte renforcée a été franchi ainsi que sur les bassins versants de l’Oise et du Vexin où le seuil d'alerte a été déclenché le 11 septembre2019.

Ainsi, sur les 15 communes de la Communauté d'agglomération Val Parisis où le seuil d'alerte a été franchi, les restrictions sont les suivantes :

  • Le lavage des véhicules est interdit, sauf dans les stations professionnelles et sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou techniques (bétonnière, etc.) et pour les organismes liés à la sécurité ;
  • L’arrosage des pelouses, des espaces verts publics ou privés et des espaces sportifs de toute nature, des terrains de golf, des jardins potagers est interdit entre 10 h et 20 h ;
  • Le lavage des voies et trottoirs, le nettoyage des terrasses et façades ne faisant pas l’objet de travaux sont limités au strict nécessaire ;
  • L’alimentation des fontaines publiques en circuit ouvert est interdite ;
  • Les activités industrielles et commerciales hors installations classées pour la protection de l’environnement limiteront au strict nécessaire leur consommation d’eau ;
  • Les installations classées pour la protection de l’environnement se conformeront strictement à leur arrêté d’autorisation ;
  • L’irrigation des grandes cultures, par prélèvements en rivière, nappe d’accompagnement ou par forage, sera interdite entre 10 h et 18 h ;
  • Le remplissage des piscines privées est interdit, sauf pour les chantiers en cours ;
  • La vidange et le remplissage des piscines publiques demeurent autorisés ;
  • Le remplissage, le maintien en eau et la vidange des plans d’eau sont interdits ;
  • les usages commerciaux sont soumis à autorisation ;
  • Les travaux en rivière feront l’objet de précautions maximales pour limiter les risques de perturbation du milieu ;
  • Les stations d’épuration et collecteurs pluviaux feront l’objet d’une surveillance accrue des rejets ;
  • Les délestages directs par temps sec sont soumis à autorisation préalable et pourront être décalés jusqu’au retour d’un débit plus élevé.

Les limitations d'usage de l'eau s'appliquent à tous, particuliers, entreprises, services publics et collectivités. 

En tout état de cause, les mesures seront levées automatiquement le 30 novembre 2019

randomness