L'Union européenne, un soutien financier

©Alterfalter/AdobeStock

Les Fonds européens permettent de cofinancer des projets de développement au niveau régional contribuant à la réduction des disparités économiques, sociales et environnementales et de favoriser l’innovation et la compétitivité des territoires.

La mise en œuvre de ces politiques se fait dans un cadre financier pluriannuel défini pour l’ensemble de l’Union Européenne sur 7 ans. Ces crédits sont complémentaires des aides nationales, régionales, départementales ou locales. L'Europe accompagne au quotidien les projets de Val Parisis Agglo au travers de dispositifs de financement.

Au titre de ces différents dispositifs, la communauté d'agglomération mobilise le Fonds Social Européen (FSE), qui permet de financer principalement des aides à l’emploi et à la réinsertion.

 

               

Qu’est-ce que le FSE ?

Le Fonds social européen (FSE) est l’un des leviers stratégiques et financiers pour accompagner l’emploi et l’inclusion active au sein de l’Union Européenne. Le FSE, géré au niveau national, a une portée d’action et de solutions au coeur des territoires. Il participe à la mise en oeuvre des politiques publiques nationales, pour agir en faveur des publics les plus éloignés de l’emploi.

Comment se traduit concrètement l’intervention de l’État dans la région Île-de-France ?

Le FSE est un dispositif financier qui s’appuie sur 4 leviers :
> l’accompagnement des demandeurs d’emploi et inactifs, le service public de l’emploi, le soutien des mobilités professionnelles et le développement de entrepreneuriat ;
> l’anticipation des mutations économiques et la sécurisation des parcours et des transitions professionnelles ;
> la lutte contre la pauvreté et la promotion de l’inclusion ;
> l’initiative pour l’emploi des jeunes.
Le FSE permet à toutes les personnes accompagnées de renforcer leurs capacités et l’autonomie de chacun.

Repères : 

6 personnes* sur 100 ont bénéficié d’un soutien, cofinancé par le FSE, en Île-de-France depuis 2014.

*Personnes entre 15 et 64 ans (en emploi, au chômage, bénéficiaires de minima-sociaux …).

Près de la moitié des personnes ont retrouvé un emploi ou une formation directement à la fin de leur accompagnement.