L'agglo souhaite une piscine à vocation sportive en 2023

Lors de la séance du Bureau communautaire du 11 septembre 2018, la Communauté d’agglomération Val Parisis a choisi le site qui accueillera une piscine à vocation sportive : ce futur équipement intercommunal sera construit sur les communes de Saint-Leu-la-Forêt et Taverny. L’objectif est une ouverture de la structure pour l’été 2023.

Le réseau des piscines de la Communauté d’agglomération Val Parisis est actuellement constitué de 3 centres aquatiques très récents, datant de moins de 5 ans, et de 4 piscines vieillissantes construites dans les années 70. Compte tenu de la vétusté des installations, il apparaît nécessaire de remplacer dans les prochaines années les équipements aquatiques de Taverny et de Saint-Leu-la-Forêt. Leur mise aux normes coûterait en effet près de 5 millions d’euros à la Communauté d’agglomération d’ici 2022-2023. Les élus de la Communauté d’agglomération ont donc souhaité réfléchir à l’intérêt de remplacer ces deux piscines par un nouvel équipement.

A la veille des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024, seule une piscine située à Sarcelles répond aux exigences olympiques dans le département du Val-d’Oise. La construction d’un équipement neuf structurant à vocation sportive sur le territoire intercommunal serait pertinente. La structure pourrait servir de base arrière et de lieu d’entrainement à des délégations internationales grâce à la présence d’un bassin de 50 m.

Le besoin a également été clairement identifié en concertation avec les acteurs locaux du sport aquatique. Ce projet bénéficierait à l’ensemble des clubs locaux de Val Parisis qui pourraient s’entraîner dans de meilleures conditions. La situation actuelle est notamment pénalisante pour la montée des clubs dans les divisions d’élite.  Les clubs de natation sur Taverny et Saint-Leu-la-Forêt sont très dynamiques, certains de leurs nageurs sont primés sur le plan européen et international. Aujourd’hui, ils doivent se déplacer en-dehors du territoire intercommunal pour pouvoir s’entrainer. Il en est de même pour le club de water-polo de Taverny qui n’a pas de « résidence » faute de bassin de 50 m.  

Au vu de la nécessité géographique de construire un équipement sportif au nord du territoire intercommunal, le site retenu pour ce projet est un terrain de 62 hectares disponible sur les communes de Saint-Leu-la-Forêt et Taverny, à proximité de l’A115. L’objectif est désormais de prévoir une ouverture du nouvel équipement à l’été 2023, soit un an avant les Jeux Olympiques. La programmation de la construction sera finalisée en février 2019. Les piscines actuelles de Taverny et de Saint-Leu-la-Forêt fermeraient ainsi en 2023 au profit de ce nouveau centre aquatique.