Entreprises et Coronavirus : Planète ta mode - Saint-Leu-la-Forêt

En pleine crise sanitaire liée à l'épidémie de Coronavirus, comment les entreprises se sont-elles préparées ? Comment s’adaptent-elles ?

Maryline François a créé sa société Planète ta mode afin de participer à la préservation de l’environnement via le recyclage de tissus. Elle propose des cours de couture et de tricot, des tutos en ligne et des boxes "prêt à l'emploi' pour créer et customiser ses propres produits. 

Où en sont les activités de votre entreprise ?

Aujourd'hui, après une activité intense en bénévolat, je reprends doucement mon activité de recycleuse textile. Je récupère des vêtements ou textiles de maison que je transforme en accessoires ou autres vêtements. J'effectue aussi des retouches. Je travaille également avec la coopérative "Guilde des métiers de l'aiguille" créée par l'association "Les Blouses pour l'hôpital". Nous confectionnons des blouses pour les professionnels. La coopérative est pleine de projets et je vous encourage à la découvrir.

Comment avez-vous ajusté votre production ?

Durant le confinement, j'ai arrêté le recyclage et la création pour me consacrer uniquement au bénévolat et j'ai commencé à faire des masques pour des magasins, les pompiers, ambulanciers, des EHPAD, etc. La demande de masques est montée rapidement et les besoins en blouses sont arrivés. J'ai fait appel aux amis, copines, voisins, au magasin Les Galopins de Saint-Leu-la-Forêt, au chocolatier TDS à Montmorency, au réseau d'entreprises AIBT. On a créé ensemble une chaîne solidaire : communication, récupération de tissus, coupes des blouses, confection. Grâce à toute cette mobilisation, c'est plus de 500 masques et 70 blouses que nous avons pu offrir. En parallèle, je me suis inscrite comme bénévole pour les Blouses pour l'hôpital, qui nous fournissait les kits des blouses à confectionner pour les offrir ensuite aux hôpitaux du Val d'Oise. Aujourd'hui, j'ai repris doucement mon activité que j'ai scindé en deux : une partie création, recyclage et retouches et une partie confection de blouses pour la coopérative.

Dans quel état d’esprit êtes-vous aujourd’hui ?

J'ai vécu de belles aventures solidaires durant le confinement, rencontré de belles personnes qui partagent mes valeurs et j'espère que cela aura permis à beaucoup de prendre conscience que l'on peut aussi consommer autrement, à proximité, moins mais mieux ! Je crois à un bel avenir pour le Made in 95 et Made in France.

Repères : 

Planète ta mode

Création de vêtements, accessoires, linges de maison fabriqués uniquement avec des vêtements recyclés ou des chutes de tissus