Déconfinement et masques "grand public"

Copyright : Adobe stock

Info du 10 mai 2020

Une cargaison, contenant notamment 100 000 masques destinés à une première livraison pour les villes de la Communauté d’agglomération, a été braquée ce jeudi 7 mai 2020 à la frontière franco-espagnole.

Le 23 avril 2020, la Communauté d’agglomération Val Parisis a effectué, avec les villes de qui le souhaitaient, Bessancourt, Ermont, Montigny-lès-Cormeilles, Sannois, Cormeilles-en-Parisis, Eaubonne, Taverny, Frépillon, Pierrelaye et Le Plessis-Bouchard – les 5 autres communes de l'agglo ayant commandé via une autre plateforme – une commande groupée de 250 000 masques en tissu lavables et réutilisables destinés aux habitants. Les masques, répondant aux recommandations de l'AFNOR et homologués par la Direction Générale de l'Armement, ont été achetés sous forme de trois lots à des fournisseurs différents depuis la plateforme mise en place par la Région Île-de-France.

Une première livraison de 100 000 masques en provenance du Portugal devait arriver à Beauchamp le 14 mai 2020 et être distribuée aux habitants le week-end prochain. Ce premier lot a été la cible de malfaiteurs armés qui ont braqué le transporteur à la frontière franco-espagnole dans la journée du 7 mai 2020.

Avertis ce vendredi 8 mai 2020, la Communauté d’agglomération et les 10 mairies concernées ont tout mis en œuvre dans la journée pour obtenir une nouvelle livraison dans les meilleurs délais : le fabricant s’est engagé à remplacer la marchandise volée pour le 21 mai 2020, au plus tard.

De son côté, consciente du préjudice subi par plusieurs collectivités, Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, a facilité la commande en urgence de 100 000 masques barrières par la Communauté d’agglomération. Ceux-ci ont pu être réceptionnés ce dimanche 10 mai 2020 matin et diffusés aux 10 communes dans les heures qui ont suivies. Leurs distributions se feront progressivement durant la semaine, selon les modalités établies par les mairies.

Le président et les maires de la Communauté d’agglomération Val Parisis dénoncent un acte crapuleux qui engendre un contretemps fortement ennuyeux, alors même que le déconfinement commence ce lundi 11 mai 2020 et que le port du masque devient obligatoire dans les transports en commun franciliens.

------------------------------------------------

Info du 23 avril 2020 

Val Parisis a effectué, avec les villes de la Communauté d'agglomération qui le souhaitaient, une commande groupée de 250 000 masques en tissu destinés aux habitants. Ces masques « grand public » répondent aux recommandations de l'AFNOR et sont homologués par la Direction Générale de l'Armement. Leurs distributions se feront progressivement durant le mois de mai, selon les modalités qui seront établies par chacune des 10 mairies concernées : Bessancourt, Ermont, Montigny-lès-Cormeilles, Sannois, Cormeilles-en-Parisis, Eaubonne, Taverny, Frépillon, Pierrelaye et Le Plessis-Bouchard (Les 5 autres communes de l'agglo ont commandé via une autre plateforme). Elles vous seront communiquées dans les prochains jours.