Centre aquatique olympique en 2023 : la vision de l'architecte

L’AGENCE JACQUES ROUGERIE ARCHITECTES ASSOCIÉS

Quelle a été votre source d’inspiration pour ce bâtiment ?

Agence Jacques Rougerie : À l’heure où la compatibilité des technologies et de l’environnement est l’un des grands défis du 21ème siècle, l’agence Jacques Rougerie inscrit ses créations architecturales aquatiques dans une perspective de réconciliation de l’homme avec son milieu originel en réalisant des projets structurants, uniques et durables, mondialement reconnus. Notre volonté pour ce centre aquatique est de renforcer la symbolique architecturale aquatique et sportive de l’équipement en créant une identité forte, une image emblématique, pour fédérer un large public.

Quelle est la force de la future piscine ?

AJR : Le concept architectural émane de la spécificité du programme et du site. Notre intention était d'intégrer l'univers végétal et aquatique dans les composantes de notre projet. Cette symbiose se décline à travers la volumétrie, les ouvertures et leur transparence, les lignes dynamiques, les matériaux et leur traitement pour que le paysage arboré agisse comme un fond de scène aux activités aquatiques, plongeant les baigneurs dans un univers où le végétal est omniprésent.

Quelle expérience avez-vous voulu proposer aux différents profils d’utilisateurs ?

AJR : La composition spatiale de l’équipement se développe autour de l’axe aquatique que représente la halle du bassin olympique. Cet axe détermine la perspective majeure du projet depuis l’entrée de site. Sa transparence invite le visiteur vers le développement aquatique intérieur. Le projet se révèle ensuite par la composition rayonnante des volumes autour de la halle olympique comme une arène d’eau au coeur du végétal, à l’image d’une arène vouée au sport et à la compétition de haut niveau avec le bois en fond de scène. Tous les éléments du projet concourent à offrir, au passant comme à l’usager, dans son environnement proche et plus lointain, une variété de perceptions visuelles rendant éminemment vivant ce bâtiment et plaçant le spectateur au coeur de l’évènement sportif.

Repères : 

Jacques ROUGERIE est né en 1945, il est architecte DPLG depuis 1972. En 1974, il fonde le Centre d’Architecture de la Mer et de l’Espace qui servira de creuset à ses projets et ses réalisations. En 1993, il fonde l’Association Espace-Mer. Grand plongeur, il fait partie de l’équipage qui détient le record du monde de vie sous la mer : 70 jours. Depuis 1999, il est membre de l’Académie Française d’Architecture. Le 25 juin 2008, il a été élu à l’Académie des Beaux-Arts de l’Institut de France. Ses créations architecturales s’inspirent de l’observation de la nature, du vivant, et développent ainsi cette synergie entre forme et fonction. Son approche est pluridisciplinaire : architecturale, environnementale, biologique, sociologique, écologique et poétique.